L’importance de l’identité numérique pour les entreprises africaines

finger-2081169_1280

Dans mon post, je vais m’attarder sur le cas de la Côte d’Ivoire mais les idées émises sont valables pour toute l’Afrique, et même pour tous les pays émergents à travers le monde.

L’identité numérique, qu’est-ce que c’est ?

L’identité numérique, c’est l’ensemble des informations (articles, photos, vidéos…) sur le web se rapportant à une entité (entreprise, personne, association…). Ces informations peuvent être mises à disposition par l’entité elle-même via un site web, les réseaux sociaux, un blog, de la publicité, une chaîne Youtube, etc. Elle peuvent également être diffusées par des entités tiers : la presse, des bloggeurs, des youtubeurs, etc.

Pourquoi est-ce important ?

Dans le monde du tout internet, l’importance de l’identité numérique pour une personne physique ou morale n’est plus un sujet. Son importance et sa valeur ne sont plus à démontrer.

Je me lance néanmoins dans cet exercice afin d’expliquer pourquoi cette identité est importante, en particulier lorsque cela touche à l’Afrique. De fait, je vais volontairement me limiter au site d’une entreprise, première vitrine de cette dernière sur le web (surtout si on parle d’une entreprise nationale).

Breaking News : votre site internet reflète quelle entreprise vous voulez que vos clients et prospects croient que vous êtes. Il en va de même pour votre page Facebook, Instagram and so on…

Le site web : internet étant un vaste réseau où chacun peut dire à peu près ce qu’il veut, il est compliqué voire, impossible de contrôler ce qui se dit sur vous. Cependant, l’internaute lambda aura tendance à croire ce que vous dites de vous. La première image qu’il aura de vous est ce que votre site web officiel reflète. Il est donc primordial que celui-ci soit à l’image de vos ambitions. Pour une entreprise avec des ambitions internationales, tournée vers l’avenir et moderne, il faut un site à la pointe du design, un site ergonomique, dont les moindre détails sont pensés pour rendre l’expérience utilisateur la plus agréable possible. Si vous ne le faites pas, vos concurrents le feront. Aujourd’hui avec « l’uberisation », aucun secteur n’est épargné. Par conséquent, peu importe votre activité, un site web de qualité fera la différence entre vous et vos concurrents.

C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’un site de vente en ligne. Votre site est votre business. Il doit donc inspirer confiance. Flash info : un site « vieillot » n’inspire guère la confiance. Pourquoi mettre mon numéro de carte bancaire sur un site désuet, laissé à l’abandon (ou, du moins, qui en à l’air) ?

Autre flash info, plus votre site est à jour, plus vous attirerez la confiance de vos utilisateurs et plus ces derniers auront envie de revenir.

Maintenant, revenons en à l’Afrique.

Pourquoi l’identité numérique d’une entreprise africaine (ou de tout autre projet ayant un rapport avec l’Afrique) est deux fois plus importante que pour toute autre entreprise dans le monde ?

Parce que l’image de l’Afrique, que ce soit sur le web ou la presse, n’est pas au beau fixe à travers le monde et sur le continent.

Dans la plupart des médias (occidentaux particulièrement), l’Afrique est associée à des immigrés qui meurent en essayant absolument de rejoindre l’Europe, aux maladies, à la guerre et à la pauvreté et surtout aux arnaques sur internet. Ce serait mentir de dire que c’est totalement faux. Mais, l’Afrique, c’est comme ailleurs : il y a du bon et du moins bon… Mais ce n’est pas le sujet de l’article. L’image de l’Afrique étant ce qu’elle est, les entreprises africaines (malheureusement pour elles) ont plus à faire que les autres. Cela peut s’étendre à l’Africain noir qui aura deux fois plus de boulot à accomplir pour obtenir deux fois moins que les autres à cause de cette image qui accable l’Afrique. Comme le disait le papa Pope dans Scandal : « You have to be twice as good as them to get half of what they have! » (quelques fois, on entend des choses sensées à la Télé).

Pour une entreprise africaine ou une institution africaine, le branding numérique est donc très important. Non seulement pour se défaire de cette image et créer de la valeur financière (nouveaux clients, touristes, investisseurs…) mais, aussi et surtout, pour montrer qu’en Afrique il y a un savoir faire et des compétences #africagottalent. Un site internet africain bien fait, c’est un message envoyé au monde.

Entreprises africaines, donnez de la valeur au Made In Africa à travers votre identité numérique. Dites au monde qu’il n’y a pas que des arnaques et la famine en Afrique. Il y a aussi des entreprises modernes, des entreprises qui bougent.

Un site Ivoirien bien fait, c’est peut-être une goutte d’eau dans l’océan qu’est internet, mais cela montre qu’en Côte d’Ivoire, il y a des développeurs talentueux, capables de produire un travail qui n’a pas à rougir devant ce que peuvent produire des grosses boîtes de l’industrie du web. S’il s’agit en plus d’un site institutionnel ou à forte visibilité (compagnie aérienne, aéroport, présidence, mairie d’Abidjan), c’est d’autant plus valorisant pour le savoir faire Ivoirien. Cerise sur le gâteau : cela montre une certaine autosuffisance technologique ; nous sommes capables en Côte d’Ivoire de produire de la qualité. Deuxième cerise sur le gâteau, non, cube maggi dans le garba, cela augmente le capital fierté et financier de l’entreprise ayant réalisé le site.

Le triste constat : exemple d’Air Côte d’Ivoire

On arrive enfin à la raison qui m’a poussée à écrire cet article. Après avoir vu un reportage de la RTI (Radio Télévision Ivoirienne) sur la compagnie Air Côte d’Ivoire (Lien Youtube), je me suis empressée de taper « air côte d’ivoire » sur le navigateur de mon téléphone pour en savoir plus sur cette compagnie présentée comme moderne, pleine d’ambition, conquérante du ciel Africain. Je suis tombée sur ce site : https://www.aircotedivoire.com/

Je vous laisse le visiter et faire vos commentaires sur le post. Pour ma part voici ce que j’en pense.

Le responsive design c’est la base : le site n’est pas du tout optimisé pour la navigation sur mobile. Nous sommes en 2018, réserver son billet d’Avion sur son smartphone ou rechercher des informations sur un vol, c’est devenu le b.a.-ba de l’internaute, même en Afrique !

Un design moderne, ça inspire confiance : comme je le disais plus haut, un site bien fait, ça inspire confiance, surtout pour une compagnie aérienne. Étant donné le prix des billets et la complexité que cela représente de faire voler un avion, comment faire confiance à une compagnie dont le site officiel à l’air de dater de la fin des années 90 ? Le petit message « info » qui défile en rouge, les images utilisées, les couleurs, la disposition. Pour illustrer mon propos, je vous laisser jeter un œil au site d’Ethiopian Airlines. Il n’est pas parfait, mais à choisir, à qui seriez vous prêt à faire confiance pour voler ?

Le fond : les informations importantes ne sont pas mises en valeur. La recherche d’un vol et les principales offres de vols doivent être la première chose qu’on doit voir en arrivant sur le site d’une compagnie aérienne. Statut des vols, enregistrement en ligne, ce sont des éléments qui doivent sauter au yeux de l’internaute.

Le clou du spectacle : le site n’est pas aux couleurs de la Côte d’Ivoire. Pour une compagnie qui s’appelle Air Côte d’Ivoire, le minimum aurait été d’arborer fièrement les couleurs Orange Blanc et Vert du drapeau ivoirien.

Ce site web ne reflète pas l’ambition affichée par Air Côte d’Ivoire. On ne retrouve pas une entreprise moderne qui a envie de conquérir des clients dans toute l’Afrique et dans le monde. On voit plutôt une entreprise figée dans le temps, une entreprise qui regarde en arrière au lieu de regarder vers l’avenir. Bien sûr ce n’est peut-être pas le cas dans la réalité. Air Côte d’Ivoire est peut-être une entreprise avec des fortes ambitions. Mais un site web mal fait renvoie une image négative et fait perdre des clients potentiels. Cela ternit aussi l’image du pays, car une compagnie nationale fait partie des symboles d’un pays.

Malheureusement le site d’Air Côte d’Ivoire, n’est pas le seul symbole national dont l’identité numérique laisse à désirer. Le site de la primature ivoirienne : http://www.primaturecotedivoire.net/, le site officiel de la ville d’Abidjan http://www.abidjan.district.ci/ inaccessible une fois sur deux. Le site gouv.ci aussi, inaccessible la plupart du temps.

Comment améliorer votre identité numérique ?

Première chose à faire, bien choisir l’entreprise qui sera votre partenaire dans la réalisation de votre site. J’ai bien dit partenaire. En effet, c’est un travail dans lequel l’entreprise ou l’institution concernée doit s’impliquer fortement. Si le représentant de l’entreprise ou de la structure ne se sent pas concerné par le fait que le site soit bien élaboré, le projet a de fortes chances de se solder par un résultat médiocre. Faites-en une affaire importante et la boîte qui vous accompagne en fera de même. En résumé croyez-y parce que c’est votre projet ! Il en va de l’image de votre entreprise, de votre pays à travers le monde.

Comment choisir une entreprise de qualité ?

Pour construire une identité numérique de qualité plus besoin d’investir des sommes astronomiques. Avec l’essor que connait l’Open Source aujourd’hui, produire un site web attractif est à la portée de tous. Il est possible de faire de belles choses avec très peu de moyens. La seule condition est d’embaucher des développeurs et des opérateurs compétents. Si vous n’avez pas les moyens d’embaucher, vous pouvez confier votre digital branding à des entreprises spécialisées dans le web design et dans le développement web.

Voici quelques conseils pour bien choisir ses développeurs ou son entreprise partenaire.

N°1 : l’identité numérique et le portfolio. Le proverbe du cordonnier mal chaussé ne doit pas s’appliquer dans le monde de la conception web. Une entreprise ou un développeur qui vous propose de vous accompagner dans la mise en place de votre site web doit avoir une vitrine vous permettant de juger son travail sur des éléments concrets. Demandez toujours à voir un des projets réalisés. Pour une entreprise, son site web est déjà un premier projet à examiner de près avant de la choisir.

N°2 : dans la mesure du possible, séparer le design de la conception. Web designer et développeur web sont à mon sens deux métiers différents. L’un est dessinateur (c’est l’architecte) et l’autre est un « Do-eur », c’est le maçon. De nos jours les deux métiers ont tendance à se confondre. J’ai peut-être une vision « conservatrice » mais pour moi ce n’est pas parce que tu sais planter le manioc que tu sais faire de l’attiéké, autrement dit chacun son métier. Séparer les deux vous permettra d’avoir le meilleur des deux mondes. Votre web designer se focalisera sur l’apparence de votre site et le web développeur sur les performances et la qualité du service rendu.

N°3 : un besoin clair a beaucoup plus de chance de donner un résultat à la hauteur de vos attentes. Prenez le temps de réfléchir à ce que vous voulez pour votre entreprise ou pour votre association. Écrivez ce que vous voulez transmettre comme message aux personnes qui vont visiter votre site. Définissez votre but : je veux attirer de nouveaux clients, je vais mettre en avant mon produit , je veux fidéliser ma clientèle, je veux faire du e-commerce. N’hésitez pas à parcourir le web à la recherche d’inspiration. Consultez les sites web de la concurrence ou des entités homologues, cela vous donnera un aperçu de ce qui se fait aujourd’hui en terme de web-design et UX (expérience utilisateur).

N°4 : miser sur le Made in Africa. Choisir une entreprise africaine contribue directement ou indirectement à améliorer l’image du continent. D’une manière ou d’une autre cela rejaillira sur vous. En choisissant une entreprise africaine vous injectez des devises dans l’économie locale, c’est une bonne action ! Si vous êtes une institution ou une compagnie aérienne c’est d’autant plus important de mettre en avant et de valoriser le Label Afrique. La qualité de service n’en sera pas sacrifiée. Je l’ai dis plus haut, #africagottalent, vous serez agréablement surpris.

N°5 : the last but not the least! Rajouter toujours une touche africaine dans votre identité numérique. Notre culture est belle. Elle regorge de symboles que vous pouvez mettre en avant dans votre identité visuelle. Je vous invite à visiter le site adinkra.org si vous êtes en panne d’inspiration pour trouver un logo. Nos langues représentent une source plus qu’abondante pour trouver un nom ou un slogan pour vos projets ou entreprises. Le site de la chaîne hôtelière Azalai en est une illustration parfaite : le design est moderne et on sent bien l’African Touch. Je n’ai jamais séjourné dans un de leur hôtel mais rien qu’en voyant le site, ça me met l’eau à la bouche.

Trouver une bonne entreprise ou une bonne équipe de développeur ne fera pas tout. Si vous ne vous impliquez pas dans le projet, il y a très peu de chance qu’il aboutisse à un résultat à l’image de vos ambitions. Un bon placali sans une sauce kôpê sérieuse n’a aucune valeur !

Quelles entreprises choisir ?

J’ai déniché deux entreprises qui me semblent correctes pour vos projets web.
Mes critères de sélection : leur identité numérique, les profils mis en avant, le travail déjà réalisé.

Il y a également le groupe de développeurs ivoiriens : codedivoire. qui est animé par des personnes motivées et, je n’en doute pas, talentueuses.
Si vous en connaissez d’autres n’hésitez pas à laisser un commentaire sur le post.

4 commentaires sur “L’importance de l’identité numérique pour les entreprises africaines

Ajouter un commentaire

  1. Super ton article;
    Pour ma part l’identité décrite dans ton article concerne une partie des entreprises africaines, précisément les entreprises francophones. Cette identité piteuse découle d’un mal très profond que partagent les entreprises francophones, un mal qui tire ces sources de plusieurs maux.
    La plupart des entreprises anglophones ont une identité bien meilleure à celle de leur consœur francophone.
    Un exemple typique : https://cinetpay.com/ (Francophone) vs https://africastalking.com/ (Anglophone)

    Aimé par 1 personne

    1. Oui tout à fait. Un autre exemple le site de la primature ivorienne et celui du gouverne ghanienne.
      Les pays africains anglophones sont aussi avancé dans «l’acceptation» de leur identité africaine. Est-ce peut-être lié?

      J'aime

  2. Cool, merci pour ce partage. J’ai appris des choses intéressantes.
    J’ai bien aimé le fait de critiquer et proposer des solutions. Je pense que maintenant, il faut faire voir cet article aux entités directement concernées. Je souhaiterais donc leur envoyer le lien de l’article pour terminer le cycle, avec votre permission.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Golden Elo Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :